Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 Définition

Quand on formait un couple autrefois, c'était pour fonder une famille, perpétrer un nom, transmettre un patrimoine, rarement comme aujourd'hui, former un couple pour tisser un lien amoureux entre deux êtres. 

Mais, comme tout désir est fragile, la relation amoureuse évolue à travers les cycles de la vie du couple (rencontre, cohabitation, naissance des enfants, crises d'adolescences des enfants, départ des enfants, décès de la génération précédente, retraite des membres du couple, naissance des petits enfants et chaque cycle abordé engendre une fragilisation de la relation et peut entraîner une crise, capable de remettre en cause ce lien amoureux établi comme un contrat conjugal. 

Face aux difficultés (disputes, communication difficile, engagements, la volonté de la nécessité de tout contrôler, incompréhensions mutuelles, attentes impossibles, hypothèses et non-dits), quand la souffrance ressentie est liée à la relation de couple, de plus en plus de couples recherchent de l'aide auprès de spécialistes. 

Préambule à la consultation de couple

Il y a deux possibilités de demande d'aide

1. Un seul des membres du couple consulte, soit parce que l'autre ne veut pas entendre parler de thérapie de couple, soit parce que cette personne tient à entreprendre une démarche indépendante. Cette configuration d'aide est tout à fait possible parce qu'il y aura compréhension du conflit. Mais il faut savoir qu'il existe alors un risque de renforcer la fragilité du lien amoureux si l'autre n'évolue pas en même temps. Pour minimiser ce risque, on peut envisager alors que chacun consulte individuellement un spécialiste différent.  

2. La demande vient des deux membres du couple. C'est le meilleur des cas pour aider à retrouver un dialogue, pour faire surgir les attentes inconscientes, pour transformer les reproches en demandes et permettre une évolution conjointe. 

Mais il y a trois points essentiels à retenir avant de consulter : 

1.  L'engagement d'essayer : Même s'il est naturel de se méfier, de douter de l'efficacité du processus, les deux membres du couple doivent souhaiter au moins essayer la thérapie, c'est à dire que les deux parties doivent apporter l'engagement d'essayer. 

2. Le développement personnel : Les deux membres du couple doivent être ouverts au changement, au développement d'eux mêmes, car en aidant les membres du couple à changer, il peut arriver que la thérapie soit une réelle expérience de profond développement pour un ou deux membres d'un couple. Il ne faut pas que les attentes soient fixées par avance, il faut une réelle prise de conscience que, sans les entretiens, le couple continuerait à être en souffrance, à être dans l'incompréhension de la relation. 

3. Les difficultés individuelles: la souffrance du couple est toujours plus élevée que la somme des problèmes individuels. Cependant, il peut arriver que le couple consulte alors que certains problèmes vraiment difficiles affectent durement leurs relations. Cela peut être : la perte d'un emploi, la maladie d'un partenaire, la mort d'un enfant... Le travail en consultation ne va pas être de régler le problème mais d'apprendre à gérer la situation en tant que couple. 

Les thérapies de couple

Le type d'aide en thérapie de couple dépend de la formation et de l'approche théorique du spécialiste.

Ma formation est universitaire. J'ai un diplôme de psychologie sociale et cognitive, me donnant accès au titre de psychologue. Pour mon développement personnel, j'ai également suivi une psychanalyse et je suis sans cesse en train d'appuyer mes connaissances en formation continue. 

Mon approche théorique est cognitivo-comportementale. Cette approche reprend les idées et les techniques de l'approche comportementale en y associant les théories cognitives. 

L'approche comportementale

L'approche comportementale est dérivée de l'apprentissage social et des théories de l'échange social qui souligent l'infuence de l'environnement et l'interaction de cet environnement sur les émotions et les comportements. La thérapie conjugale repose alors sur l'idée que la satisfaction conjugale est déterminée en grande partie par les interactions positives et négatives du couple. 

Le travail en entretiens va avoir deux axes

1. L'augmentation des comportements positifs, intervenant sur un domaine de préoccupation. Par exemple, si le couple est en conflit parental, je peux être amenée à demander à chacun ce qu'il peut faire dans ce domaine pour prendre un rôle et assumer sa place en correspondance avec ses capacités, ses valeurs et les attentes de l'autre.  

2. L'amélioration des compétences de communication. Beaucoup de couples ont du mal à communiquer et, ne parvenant pas à dire ce qu'ils ressentent, ont du mal à résoudre leurs problèmes. Les membres du couple se sentent alors malheureux et frustrés. La thérapie va enseigner au couple les comportements de communication efficaces pour qu'ils apprennent à gérer les difficultés qui se présentent. Par exemple, je peux travailler sur l'utilisation des états du moi qui expriment les sentiments sans blâmer le partenaire, l'utilisation des signaux verbaux et non verbaux dans l'écoute, la modération des déclarations négatives. Je peux aider le couple à définir clairement le problème, générer des solutions directes et alternatives et évaluer l'efficacité. 

L'approche cognitive

Le travail vise plusieurs types de cognitions, y compris les hypothèses sur le partenaire, les non-dits de la communication, les normes de la relation, les attributions du comportement, les attentes, l'attention sélective. Ce travail permet une restructuration cognitive avec une mise en place d'un processus d'évaluation systématique des cognitions, une détermination de leur exactitude en modifiant les cognitions irréalistes et inexactes. Cela amène le couple à devenir plus précis et à conduire plus facilement les sentiments positifs. 

Les modalités

Quand je reçois un couple, j'essaie d'être équitable, impartiale, sans jugement, c'est à dire respectueuse des deux parties. Je suis là pour le couple et non pour l'un des membres plus que l'autre. Cela ne veut pas dire que je vous reçoive systématiquement ensemble. Il peut arriver, sur ma proposition ou sur votre demande, que je reçoive individuellement les membres du couple. Je le fais alors toujours dans ce même esprit d'équitabilité. 

Les séances durent 1h. 

La meilleure périodicité est hebdomadaire, surtout au début de la thérapie. Mais l'écart entre les séances peut être plus long, selon le travail demandé, selon vos possibilités et vos désirs. 

Je reçois, en face à face à Lyon du lundi au vendredi de 9h à 20h, à Lyon 5ème, 5 rue saint Alexandre (métro St Just).
Pour les personnes n'habitant pas Lyon, je reçois également le samedi de 10h à 12h.

Vous pouvez me contacter

- par messagerie : mary.gohin@gmail.com,

- par téléphone au 04 78 250 277 ou 06 42 686 383,

- par formulaire via mon site. 

Partager cette page

Repost 0

Présentation

Mary Gohin

Psychologue, Hypnothérapeute

 

25 rue du Brûlet, Sainte Foy lès Lyon 69110

(lundi, vendredi et samedi)

ou

Route de Dième, Valsonne 69170

(mardi, mercredi et jeudi)

ou

par Webcam (Skype, Gmail ou Facetime)

 

04 74 05 13 79

06 42 68 63 83

Contact

Site

Recherche

Renseignements

Thérapie individuelle ou thérapie de couple

TCC

Hypnose

Psychogénéalogie

 

Catégories